Loading...

PUBLICATIONS

BULLETIN JURIDIQUES DES ASSURANCES

La victime qui a perdu une jambe ne doit pas être encore confrontée au lourd dilemme de choisir entre une indemnisation au titre de l’achat d’une prothèse ou celle de l’esthétisme ou de ses loisirs. Ce raisonnement réducteur reviendrait en fait là encore « à amputer » la victime de l’indemnisation de certains postes de préjudices et la conditionner à des compensations approximatives et inexactes.

Plus encore, il s’agirait de confondre « qualité de vie » et « réduction du coût du préjudice »; ce qui serait une erreur qui malmènerait la réparation intégrale et qui serait contraire au respect de la dignité intrinsèque, de l’autonomie individuelle et de la liberté pour la victime de faire ses propres choix et d’appréhender sa situation de handicap sans contrainte sociétale ou indemnitaire.

Une prothèse ne remplace pas une jambe, ni aux yeux de la victime ni aux yeux de la société.

L’évaluation du préjudice corporel est assurément une science complexe, notamment parce que l’humain est au cœur d’un débat tellement technique.

LIRE LA PUBLICATION
Caroline Lorton publication avocat

DERNIERES PUBLICATIONS

DEMANDE DE RENDEZ-VOUS

Le Cabinet est à votre disposition pour donner tous les renseignements utiles. Maître LORTON analysera votre demande et une rencontre sera organisée pour échanger et décider ensemble des suites à donner.

FICHE CONTACT
2020-03-17T15:16:21+00:00